Société

Parlez-nous de votre facture d'eau, Var-Matin est à votre écoute...

Alors que l’on nous prédisait partout des conflits liés à l’eau, toujours plus rare, toujours plus chère, le prix de « l’or bleu » semble à la baisse. À La Valette, le maire Christiane Hummel a arraché en décembre dernier une baisse significative de 10 % sur le prix du mètre cube (2,90 e contre 3,20 e précédemment). À Brignoles, après d’âpres négociations avec le délégataire, les 1 000 litres sont désormais facturés 3,04 e contre 3,30 e il y a quelques mois. À Toulon enfin, dans son dernier magazine toulonméditerranée, la municipalité a annoncé une baisse de 5 à 20 % du prix de l’eau selon la quantité consommée. Avec effet rétroactif au 1er janvier. Si pour les défenseurs de la gratuité de l’eau, ces baisses ne sont pas suffisantes, elles montrent néanmoins la guerre acharnée à laquelle se livrent les entreprises spécialisées dans le traitement de l’eau. Mais ces dernières mettent en garde. Si les réductions se poursuivent, cela aura forcément un impact sur la qualité du service… Il y a encore de la marge. À y regarder de plus près, on se rend compte en effet que, derrière cette multiplication d’annonces favorables aux consommateurs, le prix de l’eau moyen en France continue de monter. Selon le « Baromètre Nus Consulting », le prix de l’eau en France, s’il reste inférieur de 10 % à la moyenne européenne, a progressé de 2,6 % en 2009 pour atteindre 3,09 e le mètre cube.

Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    61%
  • Non
    39%
Les dernières vidéos

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.